Archives pour l'étiquette communication

La co"n"munication européenne

La pause aura finalement été plus courte que prévu. Me revoici en mode slow-blogging, de retour à temps partiel en ligne et complet à Bruxelles comme la photo du précédent billet le montrait. Suite logique après avoir vécu à Strasbourg puis Luxembourg.

Finies les bêtises grand-ducales, ce blog retourne à ses valeurs fondamentales: l’Europe, l’Europe, l’Europe, comme disait le grand Charles ! A peine arrivé, j’en ai profité pour passer hier dans une conférence organisée par l’association forum 311 sur le thème: « Communiquer sur l’Europe: mission impossible ». Un thème de prédilection servi par un beau plateau d’orateurs: Willy Helin (Chef de la Représentation de la Commission européenne en Belgique), Jean Quatremer (on ne présente plus), Michael Malherbe (Consultant en communication et prof à Science Po Lille) et Christophe Thévignot (Consultant en communication chez Publicis).

Continuer la lecture de La co"n"munication européenne

Elections européennes 2009 : A vous de choisir !

A deux mois et demi des élections européennes, les choses se mettent en place, les partis ont commencé à communiquer sur le web. Comme je l’écrivais ici, la tendance 2009 est au « web 2.0 »; sûrement le 2ème effet Obama qui a su tirer profit du web participatif et communautaire. Je ne suis pas certain cependant que cela suffise à enrayer l’abstentionnisme croissant depuis 1979. Qu’importe! Il y a enfin une prise de conscience que l’Europe des citoyens va dans le mur et c’est le parlement européen qui s’y colle à présent avec une campagne de pub lancée mardi dernier. Grande première, celle-ci s’adresse directement aux citoyens électeurs par des thèmes bien concrets. Trouvera-t-elle pour autant un écho favorable ? « A vous de choisir! », à l’instar de son nom.

europarl-banners2009

Continuer la lecture de Elections européennes 2009 : A vous de choisir !

Bilan de la présidence française de l'UE

Dans deux semaines, Paris cèdera son siège à Prague à la tête du Conseil de l’UE. L’occasion de faire un petit bilan des 6 derniers mois de Nicolas Sarkozy. Quelques amis m’avaient demandé en juin dernier ce que j’attendais de cette PFUE: « rien! » Avec mon complément de réponse: Sarkozy est gentil, mais m’agace chaque fois qu’il réaffirme le besoin de contrôler la BCE, chaque fois qu’il expose son arrogante omniscience franco-française. Surtout, Sarkozy me dérange dans son approche franco-allemande avec sa fâcheuse tendance à vouloir faire copain-copain bisou-bisou avec le voisin allemand, surtout après lui avoir balancé de belles saloperies trois ans plus tôt. Mais revenons à nos moutons, quel bilan tirer de cette PFUE? J’ai retenu six points clés:

1. Traité de Lisbonne
2. Union pour la Méditerranée (UPM)
3. Réduire les émissions de gaz à effet de serre
4. Apporter une solution européenne à l’immigration
5. Politique agricole commune
6. Communiquer autour de l’Europe
7. Gestion des crises

Continuer la lecture de Bilan de la présidence française de l'UE

Qui aura la peau de Jose Manuel Barroso?

Bientôt 2009! Année électorale pour l’UE, ce qui signifie un nouveau Parlement, mais aussi une nouvelle Commission. Celle-ci, dirigée depuis 4 ans par Jose Manuel Barroso, semble avoir fait son temps. Noël approche et j’en vois déjà quelques-uns du Mouvement Européen qui savent ce qu’ils demanderont au père Noël: la tête de Barroso!

Après le TSS (Tout sauf Sarkozy), aurons-nous droit au TSB (Tout sauf Barroso)?

L’heure du bilan va bientôt sonner! Quels sont les bons points à accorder à Jose Manuel et ses petits camarades? Quelle impression gardera-t-on de cette Commission?

Plutôt que de longs discours, je vais tenter de dresser une brève liste complètement subjective des succès et échecs de cette Commission.

Continuer la lecture de Qui aura la peau de Jose Manuel Barroso?

Y-a-t-il une comm' pour sauver le soldat UE?

EUtubeJe reviens à l’un de mes thèmes de prédilection: le fameux « plan D » de la Commission Européenne, alias la solution miracle de l’UE pour faire parler de et aimer l’Europe.

Avec son nouveau white paper, « Communicating Europe in Partnership », la Direction Générale de la Commission vient de nous gratifier de la suite de son plan D. Qu’est-ce donc? Rassurons-nous, il s’agit de bien plus que de l’ouverture du blog de Mr Stavros Dimas, Commissaire à l’Environnement.

Petite piqûre de rappel…

Le constat: la plupart des citoyens sont peu ou prou au courant des décisions européennes, ont souvent le sentiment de les subir.

L’objectif : mieux informer les citoyens européens et leur permettre de s’exprimer. Un travail d’autant plus riche qu’il faut le multiplier par 27!

La Commission s’est également saisie du manque de communication entre Bruxelles et les institutions nationales qu’elle souhaite associer davantage à son travail. Il y a du travail! Surtout dans les pays fortement centralisés où tout ce qui ne vient pas de LA capitale nationale peut être rapidement planté au piloris. Au hasard, je pense à Paris, critiquant bêtement l’UE, la BCE, etc… Je passe rapidement sur cette communication inter-institutionnelle. On parle là de procédures de travail pour fonctionnaires européens. Une démarche utile et nécessaire, mais qui ne changera pas l’avis négatif de nombreux citoyens européens.

Continuer la lecture de Y-a-t-il une comm' pour sauver le soldat UE?

La Commission Européenne fait son cinéma sur Youtube

Après avoir écrit un gentil billet sur la qualité du service Communication de la Commission Européenne (cf. article Taurillon), j’attendais donc la suite des événements. Nous y sommes! Le département dirigé par Mme Wallström vient de lancer avant-hier son journal de bord multimédia sur… Youtube, la première plateforme de vidéos en ligne au monde! Désormais on pourra donc visionner des séquences sur divers thèmes tels que Galileo, 50 ans de construction européenne ou encore 24h dans la Direction Générale de la Communication. Bonne idée. J’ai bien apprécié les formats courts (1 à 2 min) qui se regardent entre deux portes. Les formats moyens (8-12 min) sont aussi plutôt intéressants mais me rappellent bien trop les pages Europa sur Euronews – mais cette critique est à moitié stérile puisque tout le monde ne reçoit malheureusement pas cette chaîne. En revanche, il faut être sacrément motivé pour regarder les 18 min d’un entretien très convenu entre Margot Wallström et quelques jeunes Européens triés sur le volet. J’ai du arrêter au bout de 7 minutes. Je m’étonne d’ailleurs de ne pas avoir été invité! Pour la prochaine vidéo peut-être… Continuer la lecture de La Commission Européenne fait son cinéma sur Youtube

Elections 2009: l'Europe à la télé

vote for europeJ’ai beaucoup critiqué la communication de l’UE ces derniers temps. Pour une fois, je dirai « chapeau bas ». Les chaînes publiques européennes en collaboration avec le Parlement Européen se sont récemment réunies en vue de préparer une couverture médiatique digne de ce nom pour les prochaines élections européennes en juin 2009.

Les téléspectateurs français se passionnent pour la vie politique nationale. Pas pour l’Europe, diront certaines mauvaises langues. Preuve à l’appui avec l’actuelle médiocre campagne présidentielle française qui élude le sujet européen. L’Europe n’intéresse personne! Ils ont raison. Les débats autour du référendum pour le Traité Constitutionnel Européen en 2005 l’ont même prouvé: les Français ne se sont pas intéressés à l’Europe, ils l’ont plébiscitée!

Comme quoi quand on veut bien donner sa place à l’Europe dans les médias, elle intéresse les citoyens. Cela a été le cas en 2005. Cela a aussi été le cas via de très rares émissions telles que feu « Union libre » sur France 2 qui, malgré ses clichés faciles, a certainement plus fait à l’époque pour l’Europe que le ministre des affaires étrangères!

Seul bémol: comment retransmettre à la manière de l’Eurovision une élection qui s’étale sur 3 à 4 jours dans 27 pays? Les européennes de 2009, qui se tiendront du 11 au 13 juin, devraient donner lieu à une soirée événementielle le 13 au soir avec tout ce que cela comporte, notamment les interviews en direct et les prévisions de répartitions de groupes parlementaires…

Comme j’aime à le répéter, l’Europe ne se fera foncièrement que par l’éducation dès le plus jeune âge. Pour autant, les médias ont un rôle non négligeable et pas uniquement lors des élections ou des référendums. Finalement, comme le souligne Hans-Gert Poettering, le nouveau Président du Parlement, le sujet européen ne devrait plus être traité comme une affaire de spécialiste mais comme une part entière de l’actualité. Il reste encore beaucoup à faire, mais on prend le bon chemin.

50ème anniversaire de l'UE: Tögethé ou café?

Togethé- EnsembleL’année 2007 sera celle du 50ème anniversaire de l’Union Européenne. Le 25 mars 1957, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Bénélux se réunissaient à Rome pour sceller l’Europe de la paix par le traité de Rome.

Il y a quelques mois, la Commission a lancé un concours pour créer le logo de cet anniversaire. Ne nous leurrons pas. Anniversaire ou pas, l’année 2007 n’apportera aucune avancée utile à l’UE: pas de Constitution, pas de débat autour des frontières, pas d’abandon de décisions prises à l’unanimité… Rien ne se passera tant que la France n’aura pas son ou sa nouvelle président(e).

2007 sera donc l’Europe de la fête. Espérons cependant que celle-ci ne soit pas un fiasco, à l’instar de la réunification de 2004 qui n’aura suscité presque aucune réaction en Europe de l’ouest. Espérons aussi que cet événement sera l’occasion de relancer les discussions européennes dans les chaumières, à l’instar du débat autour du TCE (la passion et les mensonges en moins).

Mais pourquoi donc ce logo? Personnellement, je le trouve bien fade. Tögethé ou café? Que faut-il comprendre à ce logo? Que tous les Européens doivent y trouver un élément de leur langue? Que Jacques Toubon se rassure, le « Togethé ou café » anglo-saxon aura sa traduction française « Ensemble ». Fade certes, mais multilingue! Mais pourquoi avoir dépensé 200.000 euros pour un logo/slogan aussi simpliste? Autant reprendre le « Vivrensemble » sur fond rouge de la radio RTL! Qui a par ailleurs la vertu d’être pleinement européenne (La Radio Télé Luxembourgeoise est présente dans plusieurs pays d’Europe de l’ouest)… J’imaginerais bien une affiche Chirac-Kaczynski où le premier dirait au second « tu as raté une bonne occasion de la fermer… » avec ce Vivrensemble comme slogan.
Tout ceci me rappelle étrangement la coupe du monde de football de 1998. L’équipe de France avait alors sa mascotte, l’insipide et ridicule coq Jules. La compétition, elle, avait la mascotte Footix, guère sympathique mais moins ridicule. Quel rapport? L’Allemagne qui va prendre la présidence du Conseil au premier semestre 2007 aura son logo, comme à chaque présidence, qu’on découvrira en temps et en heure. Elle a d’ailleurs fait savoir qu’elle utilisera son propre logo en lieu et place du « Tögethé ». Ce dernier sera donc privé d’exposition médiatique pendant 6 mois! Je me demande vraiment à quoi servira ce logo?

J’oubliais la cerise sur le gâteau: l’immense (R) de copyright à droite du logo! Comme si l’UE pouvait être fière de « vendre » cette marque? Comme si d’ailleurs quelqu’un pourrait vouloir « contrefaire » cette banalité. Je reste très sceptique.

L’Europe était mal barrée. Elle est désormais bien mal logotypée!

Le "plan S" de Bruxelles

Chirac au Conseil Européen - 24 mars 2006On ne parle déjà plus des phantomatiques plans B et C franco-français. Au lendemain des NON français et néerlandais, la Commission Européenne a tranché le problème avec le lancement en grande pompe d’un plan D comme « dialogue », « démocratie »…

Le programme de communication était bien parti. Un TCE mis provisoirement (?) au placard, une pluie de déclarations de bonne forme sur l’UE depuis le 29 mai. Une Commission « open » et un Jacques Chirac conquérant comme un A380: tel était le visage d’une Europe qui ne voulait plus voir l’échec en face. Une bonne politique marketing doit pourtant se baser sur un produit avec des qualités tangibles et une communication impeccable.

Car c’est vite oublier le mélodrame turc, en octobre dernier, où l’on peut encore s’étonner de la maigre transparence et de l’inexistence de dialogue entre le peuple européen et la Commission. C’est vite oublier le budget britannique « au rabais » pour la période 2007-2013 dénoncé par les eurodéputés.

Heureusement, même quand la Politique ne va plus, le business marche encore et l’on peut toujours compter sur « le » pilier de l’UE: l’économie et le marché unique. Jusqu’à cette semaine en tout cas…
Car la crise tant annoncée perdure et le plan « D » semble de plus en plus improbable. Le gouvernement français pensant que patriotisme rime avec « je suis français, pas européen » au point de chaperonner la fusion entre deux entreprises privées, Suez et GDF, pour contrer une OPA de l’électricien italien Enel sur Suez. L’Espagne n’est pas en reste puisqu’elle vient de voter une loi pour empêcher le rachat d’Endesa par l’Allemand E-On.

Continuer la lecture de Le "plan S" de Bruxelles