Archives pour l'étiquette Taurillon

L'euroblogosphère est morte, vive l'euroblogosphère!

Manque de temps, manque d’envie, je me rends compte que ce blog prend la poussière depuis quelques semaines. Et pourtant, sans en avoir l’air, il vient de passer le cap des 4 ans, une étape symbolique en ces temps durs où l’on évoque une malédiction de deux ans, au terme desquels un blog européen serait condamné à mourir… Brrrr, cela fait froid dans le dos !

Quand euroblogosphère rime avec cimetière…

Sur ces 4 ans, je retiendrai pas mal de beaux moments: en particulier l’émergence des blogs collaboratifs européens, du Taurillon, des Euros du village, Cafébabel & co, tous francophones à leurs débuts, devenus multilingues au fil des ans. Malheureusement, je retiendrai aussi un certain nombre de morts numériques.

Continuer la lecture de L'euroblogosphère est morte, vive l'euroblogosphère!

Taurillon reloaded

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, le site du Taurillon, le magazine eurocitoyen édité par les Jeunes Européens Fédéralistes vient de faire peau neuve.

Vxl, le webmaster a fait du bon boulot! Le site est encore perfectible mais sacrément plus maniable et clairement orienté européen avec ses 4 langues.

Créé en 2005 après le débat référendaire européen perdu, le Taurillon compte désormais 1 300 articles écrits par 300 rédacteurs originaires de toute l’Europe, 700 brèves et plus de 2 000 messages publics… De quoi enrichir le débat européen d’un oeil passionné mais pas naïf.

A ceux qui ne connaissent pas encore le site, bonne visite!

11 novembre, symbole d'un rêve de paix?

Ceux qui me connaissent savent à quel point je déteste par dessus tout deux dates du calendrier français: le 11 novembre et le 8 mai. J’avais d’ailleurs déjà écrit une tribune sur le Taurillon pour la suppression de cette dernière date.

Finalement, je me suis fait une raison et cela devrait même m’être égal puisque je n’habite plus en France. Et pourtant, ce soir, en tombant par hasard sur les infos françaises, je me rappelle que nous sommes le 11 novembre en voyant le Président Sarkozy sur la tombe du soldat inconnu, au pied de l’Arc de Triomphe.

Jusque là, une cérémonie et des images ennuyantes à mourir, comme tous les ans, depuis… beaucoup trop d’années! Sauf que là, le Président m’a agréablement surpris. Pour la première fois de l’histoire, le Président a prononcé quelques mots et pas des moindres puisqu’il a mentionné la construction européenne comme « un grand rêve de paix ».

Extrait: « En ce 11 novembre, nous ne rendons pas seulement l’hommage de la nation à tous les morts sur le champ de bataille (…) nous nous souvenons aussi que de tant de sang et de larmes est né un grand rêve de paix (…) Aujourd’hui, en nous souvenant, nous célébrons l’avenir, un avenir de paix et de fraternité entre les nations, un avenir de compréhension et de solidarité entre les peuples (…) Cet avenir, nous lui avons donné le nom d’Europe ».

Non, je ne rêve pas. Un Président Français qui, tout en fêtant les rancunes d’hier, évoque à haute voix l’avenir et l’espoir grâce à l’Union Européenne. A la bonne heure! Une décision apparemment prise avec le secrétaire d’Etat à la Défense chargé des anciens combattants, Alain Marleix, que de placer la cérémonie sous le signe de l’Europe, à un an de la présidence française de l’Union. Après la photo officielle à côté du drapeau européen, le Président français aura carrément repris 8 drapeaux européens aujourd’hui! Chapeau!

Quand on pense que ce « ministère des anciens combattants » n’est légitimé (pour combien de temps encore?) que par deux derniers poilus de cette première guerre mondiale (âgés de 109 et 110 ans) et que l’on « fêtera » les 90 ans de l’armistice en 2008, je me demande si la France ne fêtera pas dès l’année prochaine la mort de cette « fête » tellement festive!

Allez Nicolas, en 2008, année européenne de la France, il sera temps de supprimer le 11 novembre et le 8 mai pour instituer le 9 mai comme nouveau jour de fête nationale! On n’oublie pas son passé, on ne peut pas, surtout quand il est sombre comme le nôtre, mais on construit sur l’avenir et on le fête.

Y-a-t-il une comm' pour sauver le soldat UE?

EUtubeJe reviens à l’un de mes thèmes de prédilection: le fameux « plan D » de la Commission Européenne, alias la solution miracle de l’UE pour faire parler de et aimer l’Europe.

Avec son nouveau white paper, « Communicating Europe in Partnership », la Direction Générale de la Commission vient de nous gratifier de la suite de son plan D. Qu’est-ce donc? Rassurons-nous, il s’agit de bien plus que de l’ouverture du blog de Mr Stavros Dimas, Commissaire à l’Environnement.

Petite piqûre de rappel…

Le constat: la plupart des citoyens sont peu ou prou au courant des décisions européennes, ont souvent le sentiment de les subir.

L’objectif : mieux informer les citoyens européens et leur permettre de s’exprimer. Un travail d’autant plus riche qu’il faut le multiplier par 27!

La Commission s’est également saisie du manque de communication entre Bruxelles et les institutions nationales qu’elle souhaite associer davantage à son travail. Il y a du travail! Surtout dans les pays fortement centralisés où tout ce qui ne vient pas de LA capitale nationale peut être rapidement planté au piloris. Au hasard, je pense à Paris, critiquant bêtement l’UE, la BCE, etc… Je passe rapidement sur cette communication inter-institutionnelle. On parle là de procédures de travail pour fonctionnaires européens. Une démarche utile et nécessaire, mais qui ne changera pas l’avis négatif de nombreux citoyens européens.

Continuer la lecture de Y-a-t-il une comm' pour sauver le soldat UE?

Pour toi eurocitoyen!

A la suite du référendum raté en 2005, les Jeunes Européens Fédéralistes de France se sont lancés dans l’aventure de l’Internet grâce à un blog: le Taurillon. A l’époque, il s’agissait d’être un contrepoids aux nombreux mensonges largeusement diffusés durant la campagne.

18 mois plus tard, le blog compte plus de 200.000 visiteurs et 4 langues à son actif! Comme quoi être pro-européen ne rime pas euro-béatitude comme certains détracteurs l’affirment. Ami blogueur europhile, n’hésite pas à rejoindre la communauté en insérant cette bannière sur ton blog. Il suffit de copier-coller le code html disponible sur le site des Influenceurs. 😉

Au secours, le Ché revient!

Je lui avais déjà offert un carton rouge sur le Taurillon… Voilà que l’épouvantail républicain fait encore parler de lui! Après ses accusations contre Monnet, après son annonce de candidature pour 2007, le Ché retourne sa veste et se range gentiment au côté de Ségolène Royal! Comme quoi la sainte République n’était peut-être pas en danger au point de justifier sa candidature, comme il l’affirmait.

Le Ché roulera donc pour Ségo! En 2005, ils n’étaient pas d’accord sur l’Europe et le TCE. A dire vrai, l’eurent-ils été un jour? Lui anti-européen devant l’éternel, elle pro-européenne suiviste. Aujourd’hui, le divorce est effacé. Après tout, Fabius et Ségolène ne sont-ils pas redevenus les meilleurs amis du monde malgré des divergences apparement profondes sur l’Europe?

Le Ché annonce la couleur dans cette vidéo fort instructive: il n’y aura « pas de nouvelle constitution ». Rien d’étonnant de sa part. Mais en s’alliant au Ché, je me demande si Mme Royal est inconsciente, opportuniste ou ouverte à toutes idées européennes (même les plus réactionnaires) à défaut d’avoir les siennes?

[daily]xs73v[/daily]

Avec une Ségolène présidente, pourquoi pas le Ché ministre des affaires européennes? Il propose bien un plan B! A ce sujet, je vous invite aussi à visionner la vidéo sur le blog de John Paul Lepers. La dernière minute est savoureuse. Où le Ché et Ségolène (déjà élus) projettent, entre deux couloirs, la présidence française du Conseil Européen en 2008. Où le Ché dit pouvoir « peut-être aller en Allemagne plusieurs fois » parce qu’il « connai(t) bien l’Allemagne »!

Moi qui connais un tout petit peu l’Allemagne, même si évidemment bien moins que notre Ché républicain et citoyen préféré, j’attends avec gourmandise les réactions allemandes face à un éventuel lider belforto ministre des affaires européennes en 2007 et plus, si d’ici là il ne décide pas de fermer sa gueule… pour de bon.