Archives pour l'étiquette Commission Européenne

Faut-il bannir l'anglais de la sphère européenne ?

Berlaymont Bruxelles - Together
Source: TPCom / Flickr

Qui dit sphère européenne dit Bruxelles. Tous les Bruxellois le savent, dans la capitale de l’Europe, on parle officiellement deux langues : le français et le néerlandais. Plus une qu’on oublie souvent: l’anglais. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que le Bruxellois « moyen », à l’instar de l’Européen « moyen », ne parle pas ou peu l’anglais, et surtout parce qu’il ne traîne jamais dans le quartier « ghetto » européen, là où l’anglais est de mise, voire la seule langue admise dans certains bars de la place du Luxembourg…

Ainsi va la réalité euro-bruxelloise : pour réussir dans ce petit monde de pseudo-expatriés, mieux vaut parler l’anglais. Rien d’anormal a priori, l’anglais étant devenu la lingua franca. Là où le bât blesse est que cette langue est en passe de devenir la seule et unique langue pour qui veut travailler dans les affaires européennes !

Continuer la lecture de Faut-il bannir l'anglais de la sphère européenne ?

2013 : Année européenne de la frite !

2013 année européenne de la friteVoilà, après trois années difficiles pour l’Union Européenne et l’Euro, et à un an des prochaines élections européennes qui annoncent de gros changements (notamment la nomination d’un(e) nouveau/elle président(e) de la Commission européenne), 2013 s’annonce tout de même comme une belle année de transition vers plus de fédéralisme avec, au bout du tunnel, un vrai ministre européen de l’économie et des finances et surtout un réel budget, synonyme d’investissements dans des secteurs d’avenir créateurs d’emplois dans toute l’Europe.

D’ici là, la Commission nous invite tous à célébrer l’année européenne des citoyens

Continuer la lecture de 2013 : Année européenne de la frite !

Triste prix Nobel de la paix pour l'UE

L’affaire est entendue, l’Union Européenne vient de recevoir à Oslo son prix Nobel de la paix, venant récompenser 60 ans de travail de pacification et de réunification après deux guerres fratricides. Qu’en retenir ? Que ce prix nous aura été décerné par un pays qui, par deux fois, a refusé de devenir membre de l’UE, et qui n’aura pourtant pas tari d’éloges sur notre modèle tout au long de son discours. Troublant paradoxe…

On ne s’attardera pas trop sur les discours des présidents du Conseil et de la Commission, Herman Van Rompuy et Jose Manuel Barroso, pleins de bons sentiments (l’Europe de la paix, c’est beau; il faut sauver le soldat Euro…), avec pour point d’orgue le joli « ich bin ein Europäer » de Herman, en écho au discours de JFK à Berlin.

Crédit photo: Parlement européen

Hélas, on aura attendu en vain le discours de Martin Schulz, le président du parlement européen, qui rappelons-le est la seule institution européenne réellement démocratique et surtout la seule à défendre encore une vision d’avenir européenne avec le budget nécessaire pour y parvenir.

Bref, ce Nobel fait du bien au moral, c’est certain. Mais voilà, nous sommes au coeur d’une double crise financière et de leadership européen – A quoi sert la Commission Barroso, hormis se coucher devant le Conseil européen ? A quoi sert le Conseil européen, hormis négocier un budget européen toujours plus au rabais, pour toujours moins de solidarité et de résultats ? On peut se satisfaire d’une fédération de nations unies européennes qui vivent en paix avec quelques règles économiques contraignantes, hélas en 2012, il en faudra plus pour sauver le projet européen. Médaille ou pas, pas de bras, pas de chocolat…

Flop 10 de la communication européenne 2.0

Exit 2011, une année riche en communication européenne 2.0 et en enseignements, avec du bon et du moins bon… Plus de trois ans après l’arrivée du web 2.0 au sein de la machine politico-médiatique européenne, c’est le moment de faire un premier bilan.
Entre réseaux sociaux avortés et opérations événementielles sabordées, voici une sélection totalement subjective des 10 plus beaux flops de 2008 à ce jour.

Continuer la lecture de Flop 10 de la communication européenne 2.0

Neelie Kroes en finira-t-elle avec le roaming?

Neelie Kroes

Avis à tous les voyageurs utilisateurs de GSM : depuis le 1er juillet 2011, les prix des communications mobiles (voix et internet) en Europe ont baissé ! Une bonne nouvelle accompagnée d’une feuille de route de notre commissaire européenne à l’économie numérique, Neelie Kroes, en vue de faire baisser les frais d’itinérance.

Baisse du roaming : que propose la Commission européenne ?

Plus de concurrence ! Concrètement, dès la souscription d’un contrat de téléphonie mobile, l’utilisateur pourra présélectionner ses réseaux GSM européens préférés, a priori les moins chers. Une fois dans le pays X ou Y, le téléphone basculera directement sur le bon réseau. Fini l’obligation de téléphoner via l’un ou l’autre opérateur d’un pays donné (autre que le sien), fini le tarif unique arbitraire !

Continuer la lecture de Neelie Kroes en finira-t-elle avec le roaming?

Herman Van Rompuy ou l'éloge du monologue 2.0

C’est maintenant une tradition, chaque week-end d’avant 9 mai (jour de fête de l’Europe), les grandes villes européennes célèbrent l’UE avec leurs citoyens, Bruxelles en tête. Pour l’occasion, tout le monde peut visiter les différentes institutions (Parlement, Commission, Conseil et Comité des régions) et repartir les mains pleines de sacs, de stylos, t-shirts, parapluies et autres goodies étoilés.

Continuer la lecture de Herman Van Rompuy ou l'éloge du monologue 2.0

Fête de l'Europe 2010 à Bruxelles

C’était aujourd’hui qu’on fêtait le 60ème anniversaire de la déclaration de Robert Schuman qui initia la construction de ce qui allait devenir l’Union Européenne… Comme chaque année, pour célébrer cet événement, l’UE ouvre ses portes le samedi qui précède le 9 mai. Et non, contrairement à ce que laissaient présager certaines vidéos en ligne, l’invasion de crabes n’a pas eu lieu !

[daily]xd4uvd[/daily]

Continuer la lecture de Fête de l'Europe 2010 à Bruxelles

L'anglais, l'espéranto et moi…

En cette journée européenne des langues, il me semblait intéressant de rebondir sur les récents commentaires laissés par Krokodilo à propos du multilinguisme et de l’espéranto.

Ce n’est pas une surprise, l’anglais est la langue étrangère la plus enseignée et la plus parlée dans l’UE. A ce sujet, euObserver a publié une très bonne synthèse (en anglais)… Où l’on apprend notamment que les seuls adultes polonais, bulgares et baltes font exception avec le russe comme première langue étrangère parlée. Quelques autres faits intéressants en vrac :

  • 36,2% des adultes (25-64 ans) européens ne parlent que leur langue natale
  • 50% des élèves britanniques n’apprennent aucune langue étrangère
  • les meilleurs élèves parlent deux langues ou plus : Finlande, Slovénie, Slovaquie, Etats Baltes
  • les cancres: Hongrie, Portugal

Des chiffres à mon avis purement théoriques qui surévaluent la réalité. Si l’on prend l’exemple de la France qui, en théorie, se situe dans la moyenne, on se rend vite compte dans le monde professionnel que le Français « moyen » est juste nul en langues, même si son CV indique parfois un bilinguisme (acquis après deux semaines de séjour à l’étranger). Jugement hautement subjectif et difficilement quantifiable bien évidemment. Si l’on veut réussir professionnellement en Europe, mieux vaut donc savoir parler plusieurs langues et surtout une : l’anglais!
Continuer la lecture de L'anglais, l'espéranto et moi…

Désirs d'Europe (ou pas)

Rentrée oblige, Ségolène Royal n’a pas le monopole de la refonte de site. Après des mois de travail, voici que la Commission européenne lance enfin une évolution « majeure » de son portail Europa… dans l’indifférence générale. Dommage que le grand public et les médias généralistes ne suivent pas…

Comment cela, vous ne connaissez pas ce portail ? Il est vrai qu’Europa.eu est ce genre de site qu’on visite une première fois par hasard, qu’on évite toutes les fois suivantes par non-hasard : un site laid, indigeste, inutilisable !

Alors quoi de neuf docteur ? Le site gagne effectivement en lisibilité et en accessibilité avec de nouveaux boutons pour agrandir la taille du texte, modifier les couleurs et quelques menus de navigation bien placés ça et là. A la bonne heure, une vraie barre de recherche enfin intégrée sur le côté (avec un formulaire de suggestion d’amélioration en cas de recherche non concluante) ! En un mot, la page d’accueil est enfin accueillante. Une bonne base pour un bon surf à la recherche d’infos pratiques sur l’UE* ! Reste à cliquer dans les menus : une fois, deux fois, sympa; trois fois et c’est le drame, retour à l’odieux style 90’s ! Car la refonte s’est arrêtée au 2ème niveau hiérarchique… Bien joué !

Continuer la lecture de Désirs d'Europe (ou pas)

A quoi joue Viviane Reding?

viviane-redingC’est désormais quasiment acquis : l’internet français sera cuisiné à la sauce Hadopi. Les internautes pirates n’ont qu’à bien se tenir ! Et pourtant, cette loi sent encore et toujours le sapin, depuis plus de 6 mois, et n’attend que le vote du paquet télécom au parlement européen avec le fameux amendement 138 pour être déclarée non-conforme avec le droit européen. La France aura réussi le tour de force de voter une loi a priori contraire au droit européen, ce qui, au mieux, est assez peu recommandable, au pire, juste crétin… Mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut rien entendre…

Continuer la lecture de A quoi joue Viviane Reding?