Archives pour l'étiquette Nicolas Sarkozy

Terminator 5 : Justus Lipsius

Et si le prochain film Terminator annonçait du changement au sein du Justus Lipsius, l’autre nom donné au bâtiment du Conseil européen, vous savez, ce triste bunker à Bruxelles qui accueille une fois par mois les chefs d’Etat européens ?

Un scénario farfelu ? Pas si l’on en croit la dernière rumeur en date :  Arnold Schwarzenegger, ex-Mr Univers, ex-star de cinéma et surtout ex-gouverneur de l’Etat de Californie, serait intéressé par une reconversion politique en Europe. C’est vrai, après tout, Schwarzy a encore un passeport européen/autrichien. Il est donc techniquement éligible…

Au début, j’ai franchement cru à un poisson d’avril, comme beaucoup… Et puis finalement, pourquoi pas ?

Continuer la lecture de Terminator 5 : Justus Lipsius

Brice Hortefeux: destin tragique d'un Européen incompris

Souvenez-vous, juin 2009, Brice Hortefeux, est élu eurodéputé français par surprise, défiant ainsi tous les pronostics qui le voyaient inéligible avec sa modeste 3ème place sur sa liste UMP Massif Central – Centre.

« J’étais candidat à une place non éligible pour aider, pour accompagner, pour soutenir, pour partager des convictions, et pas pour exercer une fonction…« , dit alors l’homme politique. Un discours proprement incompréhensible pour un si grand Européen…

[daily]x9j9lt[/daily]

A peine élu, Brice cède d’ailleurs sa place, préférant la poussière des ministères parisiens au confort des bâtiments européens. Mais pourquoi donc ? Deux ans plus tard, le 24 mars 2011 : c’est officiel, Brice est enfin de retour chez lui, au parlement ! L’occasion pour nous de retracer sa brillante carrière européenne et d’apporter un éclairage nouveau sur ces événements de 2009…

Continuer la lecture de Brice Hortefeux: destin tragique d'un Européen incompris

La France : nouvelle honte de l'Europe?

On le savait déjà, la France souffre d’un immense complexe de supériorité qu’on retrouve a fortiori dans les grands pays, comme les USA ou la Chine. Un complexe qui semble s’être d’ailleurs amplifié sous cette ère Sarkozy. Mais la France est-elle encore un grand pays ?

Quand le gouvernement français part à la chasse aux Roms…

On n’en parle depuis quelques mois déjà : des Roms renvoyés en masse « chez eux » par le gouvernement français. Et pourtant, jusqu’à preuve du contraire, un Rom reste un citoyen européen. Dès lors, de quel droit ce gouvernement peut-il les renvoyer « chez eux » ? Bien sûr, le squattage de certaines zones est illégal. Bien sûr, un ressortissant européen, passé un certain temps sans travail dans un « pays d’accueil », est invité à rentrer dans son « pays d’origine ». Mais pourquoi donc renvoyer tous ces Roms massivement et systématiquement à la case départ ?
Continuer la lecture de La France : nouvelle honte de l'Europe?

2034: Objectif abstention 100%

L’élection européenne est maintenant derrière nous, tout le monde a laissé ses petits commentaires, il ne reste plus qu’à attendre la rentrée parlementaire et la nomination de la nouvelle Commission… Durant ces trois dernières semaines, j’aurai attendu en vain une question, une seule : Pourquoi tant d’abstention ? 57% dans l’UE-27 avec quelques beaux records : 79% en Lituanie ou 80% en Slovaquie. Dans ces conditions, la « vieille » Europe n’a pas à rougir avec moins de 60% d’abstention. De quoi se donner bonne conscience pour autant ? Jusqu’à quand allons-nous tolérer cela ?

Comme si cette abstention massive était le dernier des soucis des partis. Ou alors comme si ce scrutin n’était qu’une étape vers un objectif de perfection : Abstention 100% grâce à la formule offensive ! Pas d’électeurs, pas de campagne, pas de candidats, pas d’Europe, pas de problème… Puisque le sujet semble ennuyer bon nombre de citoyens et de politiques (y compris parmi ceux élus à Strasbourg), ça ferait peut-être un problème de moins ! Dans tous les cas, à ce rythme, on finira bien par atteindre le seuil critique : vers les 75% (moyenne européenne hors Belgique & Luxembourg où le vote est obligatoire) en 2034 ?! Pour qu’enfin une prise de conscience s’opère ?

Continuer la lecture de 2034: Objectif abstention 100%

A quoi joue Viviane Reding?

viviane-redingC’est désormais quasiment acquis : l’internet français sera cuisiné à la sauce Hadopi. Les internautes pirates n’ont qu’à bien se tenir ! Et pourtant, cette loi sent encore et toujours le sapin, depuis plus de 6 mois, et n’attend que le vote du paquet télécom au parlement européen avec le fameux amendement 138 pour être déclarée non-conforme avec le droit européen. La France aura réussi le tour de force de voter une loi a priori contraire au droit européen, ce qui, au mieux, est assez peu recommandable, au pire, juste crétin… Mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut rien entendre…

Continuer la lecture de A quoi joue Viviane Reding?

Européennes 2009 : UMPathétique

Comme dit, jamais campagne électorale n’aura été aussi poussive en France. Le PS ? En attendant de voir une Martine combative, on se contentera d’un Benoît Hamon et son stupide appel au vote sanction. Pathétique ! Et puis voilà le parti présidentiel en selle avec son site ump2009.eu.

Qu’avons-nous à nous mettre sous la dent ? Je retiendrai deux points :

1. A l’UMP, on n’a pas de programme, mais on a des idées pour récolter quelques sous – le gros bouton « Soutenez-nous, faites un don » bien placé en haut ferait presque oublier l’essentiel…

2. l’UMP est « la » cellule européenne de l’Elysée – la vraie star, la « tête de gondole », ça n’est ni Michel Barnier (tête de liste Ile-de-France, ancien commissaire européen), ni Joseph Daul (tête de liste Est & président du PPE), c’est Nicolas Sarkozy !

Continuer la lecture de Européennes 2009 : UMPathétique

Hadopi, un pied dans la tombe !

hadopi-eu2009Des mois déjà que le feuilleton Hadopi occupe parlementaires, majors et acteurs du web français. J’écrivais en septembre dernier que la France tenterait vainement le forcing pour imposer sa loi (de toute façon déjà dépassée avant même son entrée probable en vigueur) quitte à aller à l’encontre du législateur européen. 6 mois plus tard, après un amendement européen, un acte sarkozien désespéré en novembre et quelques heures de vives débats à l’Assemblée nationale ce mois-ci, retour à la case départ !

Aujourd’hui, les eurodéputés ont voté (à 481 voix pour, 25 voix contre) en faveur d’un texte concernant la sécurité et les libertés fondamentales. Une position qui se résume en une phrase : « garantir l’accès de tous les citoyens à Internet équivaut à garantir l’accès de tous les citoyens à l’éducation et considérant qu’un tel accès ne devrait pas être refusé comme une sanction par des gouvernements ou des sociétés privées. » En gros, Internet est un droit fondamental, on ne peut pas couper la ligne d’un abonné… Un camouflet pour le gouvernement français et sa ministre de la culture, Mme Albanel.

Pour ceux qui se demandent encore à quoi sert le parlement européen et pourquoi voter, voilà une réponse claire ! Heureusement que les voisins européens sont là pour remettre les choses en place quand les députés nationaux font n’importe quoi.

Amendement 138 : Europe en panne de démocratie?

Souvenez-vous, il y a deux mois, je dénonçais le projet français de riposte graduée, dit « Internet et création », un projet qui vise à supprimer les téléchargements illégaux en s’affranchissant du système judiciaire et en faisant fi de toute considération technique et pratique quant à son application. Un projet indirectement retoqué à 88% par le Parlement Européen par le biais d’un amendement 138 formulé par les députés Guy Bono et Daniel Cohn-Bendit dans le cadre du paquet Télécom. J’écrivais alors que la France ferait l’autiste et irait jusqu’au bout quitte à mépriser la voix de la démocratie parlementaire européenne.

Entre temps, Nicolas Sarkozy aura tenté en vain d’intimider en coulisses la Commission Européenne par une lettre à son président Barroso pour lui demander la suppression de cet amendement. Sans succès pour la France. Finalement et malgré le veto de Bruxelles, la loi Hadopi a été votée par le parlement français. Il ne reste plus qu’à fixer le début des coupures de connexion! Sauf que cette loi française va à l’encontre de l’amendement européen 138 et qu’une loi nationale ne peut s’appliquer si elle va à l’encontre d’une loi ou même d’un projet de loi européen(ne). Après deux mois d’un feuilleton riche en rebondissements, nous y voilà! Sarkozy, président intérimaire (du Conseil) de l’UE a gommé d’un trait l’amendement de trop en réunissant l’accord de 24 pays et le non-désaccord de 3 pays (Suède, Pays-Bas et Royaume-Uni). Nous n’aurons pas plus de détails sur le pourquoi du comment comme à chaque décision émanant du Conseil.

Continuer la lecture de Amendement 138 : Europe en panne de démocratie?

Crise financière mondiale : une chance pour l'UE?

Le système financier américain a finalement pris feu et menace à présent le nôtre. Où déposer notre argent si notre banque fait faillite du jour au lendemain?

Eurostoxx-DowJones (Copyright Yahoo! Finance)

Pas une journée ne se passe sans un nouvel événement: Un jour, 400 milliards d’euros versés par le gouvernement irlandais à 6 banques nationales; un autre, la Fortis (banque belgo-néerlandaise) nationalisée par l’Etat belge; un autre, Nicolas Sarkozy qui convoque un G4 européen (France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni) et annonce la création d’une société d’Etat de protection des instituts financiers en France. Après le plan Paulson aux Etats-Unis, chacun y va de son plan national de sauvetage en Europe. Même la très libérale Grande-Bretagne renationalise ses banques!

Concurrence libre et non faussée?

C’est le monde à l’envers! Exit les libéralisations, la concurrence libre et non faussée, la Commission valide des pratiques contraires au droit européen. Même les sacro-saints critères de Maastricht (interdiction d’avoir un déficit annuel supérieur à 3 % du PIB et une dette publique supérieure à 60 % du PIB) s’apprêtent à voler en éclats. Même si ce ne sera pas la première exception… ni la dernière. Pour le plus grand plaisir d’Henri Guaino, Monsieur le conseiller très personnel du président Sarkozy, anti-européen notoire, qui n’a jamais caché son désamour pour la monnaie unique et sa mère Union. « L’Etat [français] sera à la hauteur de la crise » affirme François Fillon. Les finances d’Etat n’étaient guère enthousiasmantes avant cette crise, alors après… ?

Continuer la lecture de Crise financière mondiale : une chance pour l'UE?

Traité de Lisbonne – l'addition SVP!

Irlande vote non au traité de LisbonneDécidément, je ne comptais plus bloguer avant une éternité. Par manque de motivation, de temps et puis à cause de soucis techniques ces dernières semaines.

Et puis la pression a fini par monter jusqu’au cerveau. Une amie qui, il y a quelques mois, me demandait mon avis sur le traité de Lisbonne, ou encore un collègue qui, récemment, me faisait remarquer que se définir comme Européen dans une Union qui ne reconnaît même pas son drapeau, c’est au mieux dommage, au pire absurde. Que dire de plus?

Les jeux sont faits! L’Irlande a refusé ce qu’on appelait le « traité simplifié ». En théorie, la chose est donc désormais emballée dans un joli sachet poubelle bleu étoilé! Prête pour un 2ème recyclage? Comme en 2005 en France et aux Pays-Bas, le NON prend principalement source dans des problème locaux mais aussi dans certains mythes européens tenaces. Comme en 2005, les réactions des dirigeants européens ne font que finalement peu honneur à l’Union Européenne. Malgré le volontarisme de Sarkozy pour sortir l’UE de l’ornière, celle-ci n’a semble-t-il rien perdu de ses vieux démons. La Commission, le Conseil sont et restent autistes!

L’histoire est amusante. J’étais il y a quelques semaines à Amsterdam et j’ai été désagréablement surpris, à plusieurs reprises, de payer plus au final que ce qui était indiqué sur la carte des prix. C’est sûrement le 2ème effet hollandais. L’addition européenne, la vraie, vient de tomber avec ce 3ème NON! Et dire qu’on pensait l’avoir payée il y a 3 ans! On avait oublié le sel…

Continuer la lecture de Traité de Lisbonne – l'addition SVP!