Archives pour l'étiquette Belgique

Neelie Kroes en finira-t-elle avec le roaming?

Neelie Kroes

Avis à tous les voyageurs utilisateurs de GSM : depuis le 1er juillet 2011, les prix des communications mobiles (voix et internet) en Europe ont baissé ! Une bonne nouvelle accompagnée d’une feuille de route de notre commissaire européenne à l’économie numérique, Neelie Kroes, en vue de faire baisser les frais d’itinérance.

Baisse du roaming : que propose la Commission européenne ?

Plus de concurrence ! Concrètement, dès la souscription d’un contrat de téléphonie mobile, l’utilisateur pourra présélectionner ses réseaux GSM européens préférés, a priori les moins chers. Une fois dans le pays X ou Y, le téléphone basculera directement sur le bon réseau. Fini l’obligation de téléphoner via l’un ou l’autre opérateur d’un pays donné (autre que le sien), fini le tarif unique arbitraire !

Continuer la lecture de Neelie Kroes en finira-t-elle avec le roaming?

Belgique J+219: on ne t'oublie pas !

219 jours se sont maintenant écoulés depuis les dernières élections fédérales en Belgique et toujours pas de gouvernement ! Oh toi Belgique, en ces jours de crise, on ne t’oublie pas, on pense à toi !

7 longs mois, ou 7 saisons d’une histoire à la Dallas : qui pour monter un gouvernement, espoirs, rebondissements, coups bas et désillusions !
Continuer la lecture de Belgique J+219: on ne t'oublie pas !

Un jour, je serai belge!

Deux mois déjà passés dans la capitale, deux mois heureux… ou presque! Car « un » élément manque à mon épanouissement total…

Vivre en Belgique est une source de petits bonheurs quotidiens que j’énumèrerai pas sur ce blog (Rappel du concept: j’y dénonce avant tout la bêtise!). La Belgique est synonymes de gâterie(s), mais une en particulier flatte mon égo d’Européen, une vraie gâterie que je n’ai jusque là jamais connu dans les autres pays où j’ai vécu. Non, ce ne sont ni les pralines, ni les frites… Il s’agit juste de la carte d’identité belge pour les non-belges ! Ou le permis de crâner partout en Europe avec sa carte d’Eurobelge bruxellois ! 🙂

Au format carte de crédit, munie d’une puce, cette carte propre à tout résident belge, qu’il soit citoyen ou pas est LE sésame pour une tournée open-administrations réussie ! L’occasion, par exemple, de…
Continuer la lecture de Un jour, je serai belge!

Qui a posé une bombe devant le palais royal de Bruxelles?

Une vidéo circule sur le net depuis hier, d’un attentat à la bombe devant le Palais royal belge. Evidemment, c’est un faux. Mais cette petite blague belge ne fait que symboliser la cassure qui se dessine irrémédiablement entre la Flandre et la Wallonie.

Pour rappel, on avait déjà eu droit en décembre au reportage bidonné par la rtbf elle même sur une scission virtuelle (cf. billet La Belgique est morte…). On dit jamais deux sans trois. Au prochain canular, le point final de la Belgique?

[youtube]7Leh-jVFjjg[/youtube]

La Belgique est morte, vive la Belgique!

La libre - La Belgique est morteLes Flamands et les Wallons ne se disputeront plus autour du débat stérile de l’indépendance. C’est désormais officiel: la Flandre vient de quitter la Belgique pour devenir un Etat autonome!

Tel a été le message, pour le moins déroutant, diffusé sur la RTBF hier soir! Après un début de journal normal, le programme laisse subitement place à la mire. Un flash spécial prend le relais pour annoncer la nouvelle. Il aura duré une heure et demie pendant laquelle les journalistes présents aux quatre coins du pays, les invités politiques et autres artistes se sont relayés pour commenter le choc. On annonce même le roi Albert II en fuite à l’étranger. Conséquence de cet événement: trains bloqués, ring bloqué à Bruxelles, frontières linguistiques inspectées par la police… jusqu’aux scènes de joie de militants catalans devant le Parlement européen.

Sauf que le message était un faux et que tout était bidonné! Pendant plus d’une heure, le pays a cru à cette énorme supercherie finement menée.

Un peu comme si France 2 interrompait son 20 heures pour annoncer que Strasbourg devenait la capitale de la France après une décision unilatérale du Premier ministre de Villepin prononçant les mots suivants: « j’entends les voix françaises, j’entends aussi les voix européennes. (…) Le gouvernement français a décidé de faire de Strasbourg la capitale de la France à l’horizon 2010. (…) Le gouvernement emménagera dans un premier temps dans le bâtiment du Parlement Européen… ».

Au delà du second degré et de la géniale mise en scène dont a fait preuve la télévision belge, cette « blague » géante ne fait que souligner le ridicule de la situation politique en Belgique, où quelques flamands radicaux (malheureusement de plus en plus puissants), refusant de soutenir financièrement une Wallonie économiquement en berne, réclament la sécession. Comme si les Bavarois poussaient le vice séparatiste jusqu’au bout, jusqu’à devenir un Etat indépendant. Comme si l’Alsace réclamait un statut d’Etat! A l’heure de l’Europe, il devient évident que le rôle des Etats, en particulier les grands, va en diminuant, n’en déplaise aux derniers républicains et souverainistes nostalgiques des Etats unis et peut-être même coloniaux.

Aujourd’hui, les Européens attendent des solutions locales à leurs problèmes locaux: emploi, sécurité… et des solutions européennes pour des questions plus larges telles que la défense ou l’immigration.

La « blague » sécessioniste était vraiment excellente. Elle doit nous inciter à réfléchir sur le fédéralisme et la définition des Etats européens au XXIème siècle.