Elections européennes 2009 : A vous de choisir !

A deux mois et demi des élections européennes, les choses se mettent en place, les partis ont commencé à communiquer sur le web. Comme je l’écrivais ici, la tendance 2009 est au « web 2.0 »; sûrement le 2ème effet Obama qui a su tirer profit du web participatif et communautaire. Je ne suis pas certain cependant que cela suffise à enrayer l’abstentionnisme croissant depuis 1979. Qu’importe! Il y a enfin une prise de conscience que l’Europe des citoyens va dans le mur et c’est le parlement européen qui s’y colle à présent avec une campagne de pub lancée mardi dernier. Grande première, celle-ci s’adresse directement aux citoyens électeurs par des thèmes bien concrets. Trouvera-t-elle pour autant un écho favorable ? « A vous de choisir! », à l’instar de son nom.

europarl-banners2009

Etrangement, je n’ai trouvé qu’un seul billet à ce sujet (sur CafeBabel) qui qualifie cette campagne de « polémique ». Certes, comme l’écrit l’auteur, il n’y a pas vraiment de choix. Si l’on prend l’exemple de l’agriculture (cf. image ci-dessus), il est évident qu’un vote ne tranchera pas en faveur d’une agriculture conventionnelle, biologique ou OGM. Le problème est que les élections européennes ressemblent à un hold-up finement réglé. On cède sa voix à une liste dont ne connaît généralement pas les membres pour que quelques-uns d’entre eux aillent récupérer le butin à Bruxelles avant de disparaitre dans la nature…

Cela étant dit, il est bon de rappeler que le parlement européen (qui n’est pas composé que de girouettes) vote 3/4 des lois qui font notre quotidien. Là-bas, plus qu’à Paris, Berlin ou Varsovie se décide l’avenir de nos frontières, de notre alimentation, de nos moyens de transport, etc. Si l’on veut par exemple maintenant investir pleinement dans l’économie verte, alors mieux vaut, nous, citoyens européens, voter en masse pour élire une majorité d’élus verts qui, s’ils sont assez nombreux, pourront initier un vrai virage au niveau européen qui ne saurait être complètement défait par les Etats / parlements nationaux plutôt frileux en la matière en ces temps de crise. Ce n’est pas en restant chez soi à écouter radio bière foot qu’on changera les choses…

Soyons donc réalistes et modestes sur les objectifs de cette campagne. Sa seule finalité est de rappeler les échéances électorales et d’inciter à aller voter ! En 2004, les Français n’étaient que 42% à voter pour leurs eurodéputés (contre 70% en 2005 lors du référendum autour du TCE) (cf. Euractiv) . Quand on ne se sent pas concerné, on n’a aucune raison de se déplacer. Cette campagne l’a compris en abordant des interrogations du quotidien.

Je trouve donc le point de départ de cette campagne très satisfaisant, à quelques détails près.

Premier détail: Drôle de surprise en téléchargeant les kits en français, italien, anglais et allemand (je n’ai pas testé toutes les langues !) qui contiennent respectivement 9, 6, 4 et 4 images… alors qu’on nous promettait une campagne unique pour toute l’UE. Où sont passées les images manquantes ? Le parlement se serait-il auto-censuré ? Et pourquoi ? Ainsi, sur ces quatre langues, le thème de la régulation des marchés financiers (métaphore du lion contre un chat) ne trouve place qu’en français et en italien. Il ne faut pas chercher à comprendre…

seculimite-eupostcardDeuxième détail: la pertinence n’est pas toujours au rendez-vous. J’ai eu beau me torturer l’esprit, je n’ai absolument rien compris à cette affiche (ci-contre) sur la sécurité ! Je pourrais aussi mentionner l’affiche « quelles informations sur l’étiquette ? » qui présente deux poulets sous vide, l’un couvert d’étiquettes, l’autre vierge. Sincèrement, à moins d’être un électeur génétiquement modifié, je ne vois pas l’intérêt d’aller voter pour décider du sort de l’emballage de ma volaille au supermarché qui est déjà bien renseigné !

Bilan des courses : Attendons de voir le déploiement massif prévu début avril, notamment l’action de la « caravane civique ». Malgré quelques imperfections, on va dans le bon sens… à condition que cette campagne se retrouve dans les médias classiques, à commencer par les panneaux 4×3 de nos villes, et pas cantonnée à quelques sites web. Sans quoi, elle sera à l’image de la communication de l’UE, tel « un porte-avions condamné à faire des ronds dans l’eau » pour reprendre l’expression de Jean-Louis Bourlanges.

4 réflexions au sujet de « Elections européennes 2009 : A vous de choisir ! »

  1. Bonjour Cédric,

    Juste une information complémentaire (en passant) sur l’autocensure supposée liée à la non-disponibilité des 10 thèmes dans les 22 langues: ceci n’est que temporaire. Je dois m’atteler à la rédaction d’un post pour notre blog collectif sur les coulisses de cette campagne de communication… mais je peine à trouver le temps.

    Alors autant expliquer ici le pourquoi du comment.

    Il y a bien dix thèmes pour cette campagne, lesquels ont été sélectionnés à partir des recommandations de l’agence de communication avec laquelle nous travaillons, à partir des données de l’eurobaromètre, le tout conjugué à l’actualité (crise financière) et aux pouvoirs du Parlement (pour que cela fasse sens).

    Comme vous le savez, le budget n’est pas illimité pour cette campagne, et nous essayons toujours de prendre en compte les sensibilités des différents pays membres de l’UE. Aussi a-t-il été demandé aux Bureaux d’information (BI) du PE (qui travaillent dans les pays membres) de sélectionner 4 à 6 thèmes pour leur campagne nationale (cela limite les frais d’adaptations, les frais d’impression etc.).

    Les BI ont choisi en fonction de ce qui, selon eux, « marcherait » le mieux dans leur pays, tant en termes de visuels que de thèmes, à partir de leurs contacts quotidiens avec les journalistes et les citoyens (les Bureaux sont des lieux ouverts au public). A noter que les gouvernements des Etats membres ne sont pas intervenus dans le processus du choix des thèmes pour chaque pays, comme j’ai pu le lire par ailleurs. C’est déjà assez compliquée comme cela…

    Les supports pour ces 4 à 6 thèmes ont donc été produits en premier et sont disponibles sur le site. Nous sommes en train de produire les autres. Au final, les 10 thèmes seront disponibles sur notre site en 22 langues (mais pas en affiche, par exemple) d’ici quelques semaines.

    Je crois que des cartes postales des 10 thèmes seront finalement produites dans toutes les langues (vous pourrez les trouver dans les BI) mais c’est une décision récente et j’essaierai de vous la confirmer.

    Le poulet… Le poulet « marche bien », parce que, visuellement, il étonne (c’est l’illustration préférée des journalistes en ce moment, juste après les vôtres, bien sûr 😉 Il ne s’agit pas tant de savoir jusqu’où on doit mettre des étiquettes, mais jusqu’où on doit protéger le consommateur. Aux Etats-Unis, par exemple, je suis toujours amusé de lire sur mon gobelet de café chaud « Caution: contains hot liquid. » C’est un peu cet esprit ici.

    Voilà, j’espère que cette précision ne vous choque pas et je vous souhaite une agréable fin de journée.

    Thibault Lesénécal
    Coordinateur editorial Internet
    Parlement européen

    (Les titres ne sont pas là pour faire ronflant mais nous avons décidé de toujours être parfaitement identifiables quand nous commentons des sujets en lien avec notre métier).

  2. Merci Tibo pour ces précisions. C’est toujours plus intéressant d’analyser une campagne en en connaissant les détails. Je comprends mieux dès lors la raison d’être de certaines affiches comme celle sur la sécurité qui aurait été soufflée par l’Italie si j’ai bien compris. Il fallait de toute façon bien trancher. In fine, la subjectivité l’emporte, mais c’est le jeu.

    Par contre, je déplore toujours le fait que cette campagne soit limitée au web et au format cartes postales qu’on trouvera, j’imagine, dans les bureaux de représentation de l’UE? C’est tout de même dommage de ne pas aller directement interpeller le citoyen européen à la sortie de son hypermarché par un 4×3 ou au cinéma par exemple. Je sais que, dans ce cas, le budget n’est pas le même, mais il serait intéressant de tenter l’expérience… certes « chère » mais plus pertinente, à mon avis, qu’une EuroparlTV par exemple…

  3. Pas d’inquiétude, cher Cédric ! Les thèmes choisis par les BI feront l’objet d’affichage 4×3 un peu partout dans les Etats membres. Il y aura également les installations en 3D qui vont visiter une centaine de villes et les choices boxes qui permettront d’attirer l’attention sur la campagne.

    On croise les doigts pour qu’un maximum d’électeurs retiennent la date des élections et décident d’aller voter.

    Bien à vous,
    Thibault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *