Qui aura la peau de Jose Manuel Barroso?

Bientôt 2009! Année électorale pour l’UE, ce qui signifie un nouveau Parlement, mais aussi une nouvelle Commission. Celle-ci, dirigée depuis 4 ans par Jose Manuel Barroso, semble avoir fait son temps. Noël approche et j’en vois déjà quelques-uns du Mouvement Européen qui savent ce qu’ils demanderont au père Noël: la tête de Barroso!

Après le TSS (Tout sauf Sarkozy), aurons-nous droit au TSB (Tout sauf Barroso)?

L’heure du bilan va bientôt sonner! Quels sont les bons points à accorder à Jose Manuel et ses petits camarades? Quelle impression gardera-t-on de cette Commission?

Plutôt que de longs discours, je vais tenter de dresser une brève liste complètement subjective des succès et échecs de cette Commission.

Succès

  • Annonce du permis de conduire européen
  • Baisse des tarifs de roaming

Échecs

  • Acharnement à vouloir faire entrer la Turquie malgré des conditions manquantes
  • Manque d’action pour créer une véritable politique d’immigration
  • Politique de communication superficielle et insuffisante face à la crise d’identité de l’UE
  • Non-anticipation de la crise économique et financière
  • Échec du cycle de Doha pour rediscuter des échanges économiques mondiaux
  • Avortement du traité constitutionnel européen
  • Semi-avortement du traité de Lisbonne (après deux ans d’inactivité)

Si je dois définir ces quatre années en un mot, je parlerai de « déception ». Quatre ans à se regarder le nombril, à se dire que le monde européen est beau et fort. Quatre ans de gâchés! Nous n’avons toujours pas de Constitution ou, du moins, de traité qui simplifierait les règles de fonctionnement de l’UE, toujours pas de nouvelles règles pour rééquilibrer le commerce mondial et les relations nord-sud, toujours pas de direction claire sur l’évolution politique et géographique de l’UE.

Pour seul lot de consolation, on remerciera Viviane Reding, la commissaire responsable de la société de l’information et des médias, qui a commencé à se saisir du problème du racket téléphonique en Europe. Une goutte d’eau dans l’océan européen.

Le bilan de cette Commission est mauvais. Mais le plus étonnant est que son président se représentera tout de même en 2009. Culotté le Jose Manuel! Mais surtout chanceux car il pourra compter sur une concurrence inexistante et même sur le soutien sans faille d’Européens autoproclamés, Sarkozy en tête. Ce même Nicolas Sarkozy qui affirmait vouloir rétribuer ses fonctionnaires au mérite et qui maintenant fait la promotion du premier fonctionnaire d’Europe, déméritant au possible… Un comble!

Je me joins donc à mes petits camarades blogueurs européens Jean Quatremer, Vxl et Jon Worth pour dénoncer, à mon tour, ce laxisme qui n’a que trop duré. La suite se passe sur le groupe Facebook TSB et le nouveau site Anyonebutbarroso.eu. En espérant que cela provoque des discussions et du changement.

Il restera alors à trancher l’épineuse question de la succession: Virer Barroso, c’est bien, le remplacer par un Européen convaincu et compétent, c’est mieux. Qui a envie (visiblement peu de personnes) et qui est capable (encore moins de personnes) de diriger la Commission aujourd’hui? L’époque Delors est révolue. Les Européens couillus ne courent pas les rues. Pour sortir de cette paralysie, c’est d’un électrochoc à la Cohn-Bendit dont l’UE aurait sûrement besoin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *