8 mai 2006 et après?

Manuel histoire franco allemand8 mai 1945: Après 6 ans de guerre, l’armistice est signé entre la France et l’Allemagne.

22 janvier 1963: De Gaulle et Adenauer scellent la nouvelle amitié franco-allemande avec le traité de l’Elysée qui crée notamment un office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) et accélère le processus de jumelage. Geste fort: les deux hommes se font une accolade.
En 40 ans, le couple franco-allemand se sera beaucoup développé au gré des amitiés présidentielles. D’abord, le couple Schmidt-Giscard sera à l’origine du système monétaire européen. Ensuite, le couple Mitterrand-Kohl mettra en place l’euro et restera gravé à jamais dans notre imaginaire avec cette photo prise à Verdun en 1984 où les deux hommes se tiennent la main devant la tombe du soldat inconnu. Enfin, un président français, Chirac, au côté de Schröder, premier chancelier allemand à être invité aux commémorations du débarquement en Normandie, 60 ans après les faits.

Continuer la lecture de 8 mai 2006 et après?

Fêtons l'Europe!

Place Kléber - EuropeEn ce 1er mai, nous pouvons nous réjouir. Le plombier polonais a désormais officiellement le droit de travailler en France! N’en déplaise à une moitié de « nonistes »… Comme nos entreprises aiment exporter et même racheter en Pologne, aimons nos plombiers français et polonais.
Deux ans se sont déjà écoulés depuis l’entrée des 10 nouveaux pays dans l’Union. L’occasion pour certains pays, dont la France, d’ouvrir plusieurs secteurs à l’emploi (dont le BTP) pour les Européens de l’est qu’on a longtemps considéré à tort comme une main d’oeuvre pauvre, bon marché et prête à tout pour venir prendre le travail des riches Européens de l’ouest.

Deux ans plus tard, l’invasion n’a donc pas eu lieu. Pas en France évidemment, ni dans les pays (Royaume-Uni, Irlande et Suède) qui n’avaient pas fermé leurs frontières en 2004.

Aujourd’hui, de l’ex UE-15, tous les pays ont déverrouillé partiellement ou complètement ces barrières à l’emploi, hormis l’Allemagne et l’Autriche qui craignent une plus grande immigration liée à la proximité géographique. Espérons que cette segrégation prendra fin partout d’ici deux ans.

D’ici là, fêtons cet événement et l’Europe en général. Le 9 mai prochain sera la fête de l’Europe, en référence à la déclaration de Robert Schuman faite le 9 mai 1950 et qui a entraîné l’acte de naissance de la CECA.

A cette occasion, portes ouvertes au Parlement Européen à Strasbourg, mais aussi manifestations en tout genre partout en France le 9 et la semaine qui précède. Pour un récapitulatif complet, une visite par le site feteleurope.fr s’impose.

Autre registre, pour ceux qui s’intéressent plus à la politique, sous un angle ludique, le projet Galaxy Europe vaut le détour. Une sorte Star’Ac où l’on vote pour son député préféré.

Vive l’Europe!

H.eu.r.eu.x

.euLe 7 avril dernier a marqué le lancement des nouveaux noms de domaine européens en .eu.

Simple gadget cosmétique pour certains, ce domaine doit porter l’identité européenne et ses valeurs au niveau mondial. En 5 jours, près de 1,4 millions de domaines ont été déposés, soit autant que les prévisions de la Commission Européenne pour un an! Dont près d’un tiers en Allemagne, les Français n’ayant réservé que quelques 60.000 domaines, ce qui fait léger comparé aux 73.000 réservations chypriotes!

Cet immense succès doit cependant rester modeste, car on reste encore loin des 40 millions de .com.

En tout cas, les entreprises européennes, mais aussi les citoyens ont désormais un domaine adapté (et moins compliqué que le .fr pour les Français). A ce titre, ce blog orienté vers les sujets européens sera désormais accessible à l’adresse www.puisney.eu (le .info étant conservé en parallèle pour l’année en cours).

Mâchez danois! C'est bon pour l'emploi.

Les idiots - Lars von TrierSouvenons nous. Juin 2005: Dominique de Villepin, nouveau Premier Ministre, annonce une politique de l’emploi verdoyante comme un pâturage danois.

Septembre 2004: le ministre du travail Jean-Louis Borloo inscrivait dans son plan de cohésion sociale : « La ‘flex-sécurité’ danoise constitue une source d’inspiration privilégiée pour mettre en place des solutions novatrices ».

En temps de crise, on aime aller voir ailleurs pour y respirer un air plus pur. Le Royaume-Uni peut aligner un faible taux de chômage. Son modèle n’est pas la tasse de thé de la France. « Le » pays de l’UE qui laisse rêveur en ce moment, c’est le Danemark et son cocktail insolite « flex-sécurité », alliance de flexibilité et de sécurité.

Puisque à peu près tout le monde en France est d’accord sur le besoin de rajeunir notre modèle économique et social, pourquoi ne pas s’inspirer d’une formule qui semble plutôt bien marcher?

Mais à quoi ressemble ce modèle danois?

Continuer la lecture de Mâchez danois! C'est bon pour l'emploi.

Soyons gentils avec les fumeurs européens

Aidons les fumeurs - complimentons les« Liberté toujours », comme le vantait une marque de tabac. La liberté de tuer quelques 5000 non-fumeurs par an en France ne doit en effet pas empêcher la liberté d’être aimables avec les fumeurs.

Cette semaine, après que la Commission Européenne ait jugé illégale la fixation d’un prix minimum pour le tabac en Belgique et qu’elle s’apprête à un possible recours en justice contre l’Allemagne pour la non-transposition de la directive qui interdit toute publicité pour le tabac, la France n’est pas en reste. Aujourd’hui, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, s’est entretenu avec le Premier Ministre au sujet d’une véritable loi anti-tabac dans les lieux publics qui durcirait la loi Evin de 1991. Bilan: les prochains mois seront l’occasion d’une large consultation.

L’idée de protéger les non-fumeurs a fait son chemin depuis 1991. L’été dernier, le député Yves Bur avait remis le sujet au goût du jour en déposant une proposition de loi dans le sens de l’interdiction totale. Car la loi Evin est malheureusement inapplicable et insuffisante. Non seulement les clients mais aussi le personel non-fumeur dans les bars et les restaurants continuent à fumer malgré eux. Quant aux zones fumeur / non-fumeur, on en connaît la couleur…

Continuer la lecture de Soyons gentils avec les fumeurs européens

Après la tempête, quelle place pour les jeunes?

Passe ton bac d'abordSuite à la polémique autour du CPE, je vais rebondir sur le thème de l’emploi et l’éducation en France.

L’idée du CPE partait d’un simple constat: 22% des moins de 25 ans en France sont sans emploi. Comment y remédier?
Jusque là, deux idéologies économiques s’affrontent. Pour caricaturer: une flexicurité (modèle danois) à la française revendiquée par une partie de la droite et l’Etat-Providence par la gauche.

Dans le premier cas, c’est la liberté d’embaucher et de licencier au gré de l’activité économique mais avec des garanties sociales, morales et financières en cas de licenciement. Dans le second cas, c’est le soutien de l’économie et des emplois par l’Etat puisque les entreprises rechignent à embaucher.

Mais que penser d’un Premier Ministre réclamant une « flexicurité » sans sécurité? Que penser de Mme Aubry qui déplore le nombre trop important de précarité (intérim, CDD) chez les jeunes alors qu’elle même avait créé en 2002 des emplois précaires jeunes pour une durée déterminée de 5 ans?

Une partie de la jeunesse gronde. Chirac s’enfonce un peu plus. Villepin a définitivement acquis la clé du placard à balais pour 2007. La droite joue au « ni retirer-ni nier la vox populi ». Les syndicats et la gauche ne déragent pas contre le CPE, mais aussi le CNE. Et les autres?
A l’écart de ce charivari, la position de l’UDF, tue par les médias, mérite intérêt car pragmatique. En l’état actuel des choses, Bayrou exige le retrait du CPE, mais recommande de donner sa chance au CNE avant d’aviser.

Dans tous les cas, le problème du CPE souligne un problème bien plus large que le simple chômage des jeunes: l’Education. Alors quelles pistes pour les emplois de demain?

Continuer la lecture de Après la tempête, quelle place pour les jeunes?

Pétition pour un Service Civil Européen

Mouvement Européen

Pour une citoyenneté européenne concrète
Mobilisons- Nous !

Pour donner corps à la citoyenneté européenne par un projet concret, nous demandons la création d’un service civil européen.

Ce service civil européen doit permettre à chaque jeune Européen qui le souhaite de s’engager dans un projet de solidarité (actions culturelles et de protection du patrimoine, actions de protection de l’environnement, actions humanitaires en terrain de crise en cas de catastrophes naturelles ou industrielles, actions de protection civile, actions associatives et sociales…) dans un autre pays européen.

Ce service, au sein d’équipes de jeunes volontaires d’origines et de compétences différentes, doit offrir à chaque jeune, étudiant ou en recherche d’emploi, l’opportunité de vivre une expérience réellement européenne, de six à douze mois, au service d’une action collective sur le territoire de l’Union européenne.

Cet « Erasmus de la solidarité » devra être reconnu par les pouvoirs publics nationaux comme expérience professionnelle qualifiante, cofinancé par l’Union européenne et officiellement sanctionné par un certificat reconnu dans toute l’Union européenne.

Parce que nous souhaitons que chaque jeune européen ait l’opportunité concrète et réelle de vivre une expérience dans un pays européen différent, nous demandons aux autorités nationales et européennes d’instituer un service civil européen, complémentaire des échanges universitaires et professionnels existants.

Pour l’Europe de la solidarité et de la citoyenneté, je signe !

Signez sur le site du Mouvement Européen-France en cliquant ici.

Le PPE aurait-il fait une "berlusconnerie"?

Berlusconi PPE congrès 29-03-2006Le 9 avril prochain auront lieu les élections législatives en Italie. Ce sera l’occasion d’un match au sommet entre l’actuel Président du Conseil, Silvio Berlusconi et l’ancien Président de la Commission Européenne, Romano Prodi.

L’occasion d’une belle leçon de démocratie. Prodi s’est imposé à l’issue de primaires entre partis allant du centre au parti communiste, une première en Italie. L’idée a d’ailleurs fait son chemin en France; l’UMP et le PS comptant en faire de même pour 2007. L’occasion d’une (belle?) leçon de marketing politique par Berlusconi, le médiatiquement omnipotent entrepreneur milliardaire reconverti en politique.

Silvio, le « brasseur d’air », on connaît. « Il Cavaliere » aime jouer des mots et séduire au sens large. Après avoir séduit les centristes il y a 5 ans pour fonder la coalition « La maison des libertés », le voilà pactisant avec « L’alternative sociale », le parti d’Alessandra Mussolini, la petite fille du Duce en février dernier. Silvio, facho? Non, dirait-il, juste opportuniste. Non content de sa lune de miel neo-fasciste, Silvio se vantera en plus d’être en tête des sondages… américains (institut PSB), car donné perdant dans tous les sondages italiens! Peut-être espère t-il un phénomène de suivisme où les derniers indécis votent pour le gagnant annoncé?

Continuer la lecture de Le PPE aurait-il fait une "berlusconnerie"?

UE: Emploi, TCE, Turquie… Exprimons nous!

Debate EuropeLa semaine dernière, je me plaignais des Conseils européens qui se suivent et se ressemblent par leurs replis silencieusement nationalistes. Pour une fois, je vais souligner une bonne initiative venant de la Commission Européenne qui vient de lancer un programme dénommé « Debate Europe ».

L’objectif: après les NON franco-hollandais, consulter directement les citoyens européens, nous, au travers de 3 grands thèmes: le développement économique et social, la perception de l’UE et ses missions, les frontières de l’UE et son rôle dans le monde.

C’est l’occasion de vider les sacs! Tout passe à la moulinette: Constitution, Turquie, emploi, importance du français dans les institutions…

Je reste assez sceptique quant aux répercussions. Si l’on considère le seul sujet turc – en juillet 2005, 52% des européens se déclaraient opposés à son adhésion, contre 32% pour (Source: Eurobaromètre) – je pense qu’une pléthore de commentaires à ce sujet ne suffira toujours pas à faire infléchir une politique européenne « lobbytomisée » par certains grands groupes industriels européens. Amis « nonniens » pro-turcs, souriez! Le plombier polonais sera peut-être remplacé dans 15 ans par le plombier turc, et pas uniquement le plombier!

Que vous soyez curieux ou révoltés, rendez-vous sur le forum de l’UE pour débattre de ce sujet et de bien d’autres.

Dans tous les cas, pensez-vous que ce forum géant aboutira sur du concret ou n’est ce qu’une simple opération cosmétique?