Du street marketing pour le parlement européen

Le Parlement européen ne communique guère à ce propos, il est en tout cas, depuis quelques jours, l’heureux propriétaire d’un compte Flickr qui, actualité oblige, fait la part belle à la dernière campagne de communication officielle pour les européennes de juin prochain. Je vous passe les photos de groupes, de députés ou encore du photogénique Hans-Gert jouant à cache-cache (jolie photo soit dit en passant)… Allons à l’essentiel ! Voici la confirmation tant attendue du parlement qui vient « au contact » des citoyens. Une vraie campagne d’affichage européenne dans nos villes et, mieux encore, du street marketing. Rien que ça !

Belle surprise. Non seulement, on trouve les traditionnels panneaux JCDecaux type abribus, mais aussi et surtout de bien beaux présentoirs format 3D XXL. Du grand art !

Bien vu, par exemple, la question des frontière poreuse vs renforcée au niveau des portiques de l’aéroport de Bruxelles !

Ou encore les barquettes de poulets géantes en pleine rue.

Je vais presque regretter de ne pas avoir pu soumettre mes propres affiches plus tôt. C’est dommage. J’aurais bien imaginé une poupée gonflable Barroso jouant dans le parc du cinquantenaire à Bruxelles avec son ami le paresseux. Ou encore un Benoît XVI de cire sur le parvis de Notre-Dame de Paris. On aurait même pu compter le temps nécessaire pour qu’un passant le recouvre du préservatif géant…

Bien sûr, ces actions ne suffiront pas à éviter l’hémorragie, elles arrivent trop tard et ne pourront de toute façon jamais, à elles seules, régler 30 ans d’absence de pédagogie européenne et de laxisme des médias généralistes. Mais pour la première fois, l’UE s’adresse directement à l’Européen « moyen », celui-là même qui préfère NRJ à RFI, qui ne lit pas les pages Europe des grands quotidiens, ni les blogs européens, ni les forums. Monsieur tout le monde en somme ! Au bout de 30 ans de messes basses et de communications codées qui font (certes) la joie des « praticiens de l’Europe » (pour reprendre les propos de Mr Le Maire) et des quelques eurofreaks de mon espèce, la sonnette d’alarme a enfin été tirée. Ouf !

Ultime remarque à propos du poulet. Je faisais part de mon scepticisme concernant le thème de l’étiquettage qui me semblait dépassé. Au vu du sort qu’a connu le poulet ci-dessus, je me dis qu’on avait tout faux. La bonne question aurait du être : « voulons-nous toujours plus d’emballages plastiques (polluants) » ? Le passant vandale avait visiblement déjà son opinion toute faite…

Allez, un peu de satire pour conclure, je me risque au jeu des légendes ! Ci-dessous, 4 légendes improvisées pour accompagner 4 photos officielles issues du Flickr du PE. A vous de cliquer pour avoir la révélation…

3 réflexions au sujet de « Du street marketing pour le parlement européen »

  1. hahhaha! une poupé gonflabe du Barroso! genial. Mais lui il ne se présente pas aux Elections. voilà il pourquoi tu ne le verras pas gigantesque pour les rues.

  2. Tu sais, en France, Sarkozy ne se présente pas, et pourtant il y a sa tête sur tous les supports de campagne de l’UMP… On peut toujours garder l’idée de la poupée Barroso pour plus tard 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *