La palme de la vidéo virale européenne 2009

S’il est un sujet « chaud » en ce moment dans cette campagne électorale, c’est bien la vidéo « virale ». Pas un jour sans une nouvelle vidéo, pour le plus grand bonheur des médias en ligne, des cercles pro-européens et des amateurs de communication politique. Mais vocation à faire de l’audience ne rime pas nécessairement avec viralité ! Par ailleurs, il me semble opportun de rappeler un fait simple, mais que beaucoup tendent à oublier : ce ne sont pas nous, Européens convaincus (qui savons ce que fait l’UE pour nous au quotidien et pourquoi il faut voter) qui faisons le succès d’une vidéo, mais le grand public, alias les gens « normaux », les citoyens lambda ! Autrement dit et pour faire simple, on peut arbitrairement fixer le seuil des 100.000 vues (idéalement en 1 voire 2 semaine(s)) – un chiffre suffisamment imposant qui dépasse le stade des seuls fans d’Europe – pour définir un réel succès « viral ».

Qu’est-ce-qu’une vidéo virale alors ? Dernier exemple en date : le clip « Baby, baby, baby« … 300 000 vues en un jour, plus de 3 millions en 1 semaine ! Vous me direz, la recette était facile, 3 filles nues en plein jour dans Paris sur un plan séquence. Apparemment, ça serait plus sexy qu’une Europe même sévèrement urnée !

Je me suis ainsi amusé à dresser un tableau qui reprend une bonne poignée de ces vidéos dites « virales », à tort ou à raison, et qui visent toutes un même objectif au final : attirer l’attention du citoyen lambda et l’amener dans les urnes le 7 juin prochain. D’avance, ces résultats n’ont aucune prétention scientifique. Je n’ai fait que cumuler les vues Youtube et Dailymotion jusqu’à ce jour. Chacun se fera son opinion, je livrerai la mienne ci-dessous.

eu_elections_2009_viral_videos_19-05-2009

Quelques conclusions en vrac :

La règle de base du viral vaut aussi pour l’Europe : 1 minute maximum ! Seules exceptions admises : jusqu’à 3, voire 4/5 minutes lorsqu’on fait appel à des stars (cf. clip « Don’t vote » pour Obama) ou à des références cinématographiques ultra-connues. Si on pouvait avoir les stars en 1 minute, ça serait encore mieux.

La palme d’or de la viralité européenne revient donc au programme Media de la Commission européenne qui a explosé les 7 millions de vues en deux ans (env. 10 000/jour). Une pure vidéo virale qui, sans avoir bénéficié d’une quelconque campagne, a su atteindre tous les publics, grâce à une recette imparable : le sexe !

Libertas mérite la palme d’argent grâce à ses parodies de films hollywoodiens – en français s’il vous plaît ! – dont certaines ont rapidement dépassé les 100.000 vues. Malheureusement pour eux, le ratio journalier s’amenuise de jour en jour et je doute que la tendance générale ne s’améliore s’ils ne changent pas de thématique. Les pubs à base de rosé+camembert 1 fois, ça va, mais 2, 3, 4, voire plus, aussi excellentes soient-elles, ça commence à ennuyer tout le monde. Je ne m’en plaindrai pas, mais je pense que cet humour de reprise finira par noyer leur discours et leur nuire.

Le parlement européen occupe la dernière marche du podium avec d’honnêtes résultats. J’ai bien aimé le spot du cycliste (peut-être parce que j’en suis un moi aussi), beaucoup moins ceux avec la blonde hystérique qui m’oblige à couper le volume tellement son cri m’insupporte. Les médias généralistes jouent le jeu et en parlent, même le 20h de France 2 ! Cela étant dit, il n’y pas de quoi pavoiser si l’on compare cette audience sur 500 millions de citoyens potentiels à celle de Libertas France qui n’en visait que 60. Maintenant que « tout le monde » en a parlé, j’ai peur que le soufflé retombe encore plus vite que pour Libertas. Et je ne parle même pas des faux journaux TV fraîchement lancés dans toutes les langues de l’UE que je trouve sans intérêt, surtout s’ils sont censés parler aux plus jeunes.

Le prix spécial revient au « bad buzz » de Rachida Dati. Un bon vieux bruit de couloir, une petite phrase en « off », ça reste le must. La bourde semble déjà oubliée et Rachida aura gagné en notoriété.

Côté ratages : MTV qui a assuré le service minimum pour l’opération Can you hear me. Mais pourquoi diable MTV a-elle mis toutes ses vidéos uniquement sur blip.tv ? On trouve bien ses vidéos « virales » sur Youtube (uploadées par la web TV EUx), mais quel bide : environ 200 vues en 1 mois pour la française ! Heureusement, je l’aurai vue au moins une fois (en un mois) à la télé (pour ma défense, je suis un gros consommateur de la chaîne) ! C’est dire à quel point ils y croyaient… Après tout, l’essentiel était de rassembler les fans dans les grandes villes d’Europe, on verra le résultat à l’image.

Autres ratages, mais ce n’est pas de leur faute, l’implication nulle ou presque de Youtube et Dailymotion. Dans le premier cas, aucune mise en valeur de la campagne européenne. Dans le second, seule une bannière particulièrement laide placée en haut de la page Actu & politique indique que « la campagne européenne est sur Dailymotion ». J’aimerais comprendre pourquoi et comment cette bannière se transforme en pub Google (« maigrir en 7 jours » lors de ma visite) quand on visite la dite page « élections européennes« …

Je concluerai par un coup de coeur pour les 5 spots du parlement européen des jeunes, dont deux perles, à mon avis, sur la protection du consommateur et l’énergie (ci-dessous). Dommage que les clics n’aient pour l’instant pas suivi malgré une reprise des médias généralistes.

[daily]x993bt[/daily]

On tatonne ça et là, mais au final, on se souviendra de ces élections comme d’une assez bonne introduction en la matière. Oui, si l’on dépasse son nombril, il est possible de capter l’attention du grand public grâce aux vidéos en ligne. A 3 semaines du scrutin, il ne faudrait sans doute pas en attendre davantage, mais sur le long terme, il y a vraiment matière à créativité au service de l’intérêt général et de l’Europe.

5 réflexions au sujet de « La palme de la vidéo virale européenne 2009 »

  1. Merci pour ton message qui tombe à pic! Il n’en fallait pas plus pour souligner mon point de vue sur la campagne Libertas. La 1ère fois, on rigole bien, la 2ème, un peu moins, la 3ème on sourit encore un peu et ensuite c’est l’overdose progressive. Et sinon à part le rosé et le camembert, vous avez d’autres thèmes en stock?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *