Un étranger jamais content… au Luxembourg

passeport UE luxembourgFinalement, me revoilà en ligne un peu plus tôt que prévu. Merci le wifi gratuit! Me revoilà aussi et surtout réinstallé dans un autre pays européen avec de nouveaux droits et obligations.

Passé l’aspect logistique, un déménagement est avant tout synonyme de contraintes administratives. En la matière, je pensais avoir déjà fait un bon tour de la question. L’avantage d’être citoyen européen étant de réduire cette formalité à sa plus simple signification quand on reste dans l’Union Européenne. Sauf au Luxembourg! Car le Grand Duché, pourtant à la pointe de l’Union Européenne, semble vivre encore à l’époque préhistorique pré-communautaire en matière d’immigration et de papiers!

J’étais donc parti pour perdre 15 minutes à la mairie de mon nouveau domicile en m’enregistrant comme résident. Une formalité, pensais-je! J’aurai finalement perdu plusieurs heures / jours à courir à droite et à gauche (de la mairie au photographe du coin, à ma boîte aux lettres en passant par le commissariat de police) pour obtenir… une carte d’étranger! Je ne fais que traduire la Fremdenkarte que m’a présenté en allemand l’employé de mairie comme une obligation. Un concept plus fort que la « carte de résident » en bon français.

Malgré mon beau passeport européen, malgré une liberté de circulation inscrite dans le marbre institutionnel européen, voilà que le Luxembourg taxe d’emblée tout Européen d’étranger au point de l’affubler d’une carte qu’on réserverait à un Kazakh, un Chinois ou qui sais-je… Il est vrai que cette carte d’étranger / de séjour est juridiquement tombée en désuetude en 2004 par une directive européenne et définitivement abolie depuis le 30 avril 2006. Un déménagement dans l’UE implique donc un simple enregistrement à la mairie de son domicile, voire rien du tout. Sauf au Grand Duché du Luxembourg!

Allo Jean-Claude, que se passe-t-il? :-O

2 réflexions au sujet de « Un étranger jamais content… au Luxembourg »

  1. Etant moi même résident communautaire à Luxembourg et surtout très critique envers les autorités luxembourgeoises, je trouve que vous noircissez réellement le trait, tant dans ce billet que dans le suivant.
    Le Bieger center de luxembourg est désormais une administration efficace qui agit dans le parfait respect des règles communautaires. Le tout, c’est de savoir monter son dossier et de ne pas arriver devant eux avec des pieces manquantes. Dans votre cas, il semble en fait que ca soit un manque de connaissance de la part de votre interlocuteur. Bref, je crois que l’administration luxembourgeoises n’est pas si mauvaise que ca. Quant elle l’est (controle technique) elle l’est pour tours et pas seulement les étrangers…..
    En tout cas, bienvenue à lululand !

  2. Forcément, je caricature un peu la situation. Malheureusement, le fond est bien là. Le fait d’aller au Biergeramt (état civil en bon français) est tout à fait normal. Le fait de devoir présenter pléthore de documents est pénible mais, à la rigueur, compréhensible. Il faut savoir s’adapter aussi.

    En revanche, le fait d’exiger la création d’une carte d’étranger est absolument illégal! Comme dit, cette procédure a été abolie pour les ressortissants européens depuis quelques années déjà. J’ai eu beau l’expliquer au fonctionnaire… Celui-ci, à moitié conscient du problème, avait visiblement mieux à faire que son travail. Apparemment, l’application de la directive devrait se faire l’année prochaine, dixit le même fonctionnaire qui m’a dit que cela trainait depuis plusieurs années. Comme quoi, quand tout le monde met du sien…

    En dehors de ces aspects administratifs casse-pieds, je vous rassure, la vie au Luxembourg présente aussi quelques avantages. Il ne faut pas complètement cracher dans la soupe. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *