Le droit de l'ouvrir

Comme d’habitude, je ne serai (pas) content, mais pas par rapport à l’Union Européenne. Cette vidéo circule beaucoup en ce moment sur le net. Il s’agit d’une conférence tenue par John Kerry, candidat malheureux à la présidentielle américaine face à George W Bush en 2004. On se souviendra des (re)comptages et des votes truqués en faveur du dernier qui ont empêcher Kerry d’être Président des USA. Un étudiant lui demande justement ce qu’il en pense.

La suite se passe de commentaires. On coupe d’abord le micro du jeune homme avant de le mettre à terre et de lui envoyer des décharges électriques. Cela fait froid dans le dos dans un pays qui se définit comme démocrate.

Heureusement, en Europe, on a encore le droit de critiquer et d’affirmer ses opinions!

[youtube]SaiWCS10C5s[/youtube]

6 réflexions au sujet de « Le droit de l'ouvrir »

  1. bon c’est vrai, il a parlé un peu fort mais de là à lui mettre les pinces et lui filer des décharges électriques.
    stupéfiant ! ca fait très très peur tout ça!

  2. Nb : Ce n’est pas en 2004 qu’il y a eu des recomptages lors des élections présidentielles US’. En 2004, les résultats étaient connus et  »pliés » dès la nuit même du scrutin. Et ce, sans la moindre équivoque, même dans les Etats à  »scrutins serrés ». Au total : environ trois millions de voix d’écart en faveur du candidat républicain…

    L’année des recomptages (et de l’arbitrage – effectivement contestable – de la Cour suprême), c’est 2000. Et la principale  »victime » de l’affaire, ce n’était alors pas John Kerry (Candidat VP : Joe Lieberman), c’était l’ancien vice-président de Clinton (depuis peu, autre habitué des conférences publiques à succès…) : Al Gore (Colistier : John Edwards).

  3. heu… c’est un faux… enfin plus exactement c’est un truc monté par des amis. Les flics sont en fait des copains du type…
    comme quoi internet, la vidéo, tout ça… reste que le taser, c’est vraiment pas terrible…
    ça par contre ce n’est pas un fake:
    http://www.dailymotion.com/video/xnyh6_bavure-police-taser-lyon-ier_news
    et ça se passe en france… avec ou sans taser.
    bref, la police française n’a rien de plus sympathique que son homologue americaine. à bon entendeur,
    david

  4. apparemment non. ce ne serait pas un « fake »… mea culpa. l’info comme quoi c’était un coup monté est visiblement elle même un faux (compliqué l’info sur internet…)
    j’ai fait une petite recherche rapide et il semblerai que cette histoire soit effectivmenet vrai puisqu’iul y a des suites judiciaires… le seul élément bizarre est lié au comportement du type qui est visiblement un expert de ce genre de truc et qui se serait marrer une fois la scène finie.
    bref…
    beaucoup de bruit pour rien il me semble.
    par contre, les violences policières pendant les manifestations publiques sont très fréquentes, en france comme ailleurs. on oublie un peu vite que le CPE a causé un mort… et il n’y a malheureusement pas besoin de taser pour cela…
    la conclusion reste donc: en france comme aux states, un flic reste un flic.

  5. Apparement l’université se démarque : « University of Florida President Bernie Machen said Monday’s takedown, in which the student loudly yelled, « Don’t Tase me, bro! » was « regretful. » He asked for a state probe of campus police actions and placed two officers on leave. »

    En l’espèce c’était à Kerry d’intervenir devant el dérapage. Dans les meetings où des contradicteurs empêchent l’intervenant de poursuivre (l’extrême gauche s’en fait une spécialité) c’est d’abord à celui-ci de réagir et le recours à la force ne peut être fait que si le dialogue n’est plus possible, ce qui ne semblait pas être le cas vu la video. J’espère qu’il va se trouver un bon avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *