Schengen III

Europaplaz SchengenOn doit être dans un cycle de bonnes nouvelles européennes. Avec un peu de retard, j’apprends que les ministres de l’Intérieur de l’UE ont décidé jeudi dernier, à l’unanimité, d’intégrer 9 nouveaux Etats dans l’espace Schengen: l’Estonie, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie, Malte, la Pologne, la Slovénie, la Slovaquie et la République Tchèque. Soit les 10 derniers Etats-membres moins Chypre qui semble privilégier le modèle britannique du « on est bien sur notre île, laissez-nous tranquilles! ».

Mais ne boudons pas notre plaisir, la nouvelle est bonne!

Pour rappel, Schengen, ce n’est pas (que la chanson de) Raphaël, c’est la liberté de circuler en Europe avec une simple carte d’identité et sans devoir s’arrêter aux postes douane ! Une évidence pour tout citoyen européen, qu’il est bon de rappeler à l’occasion.

A partir du 21 décembre, les contrôles douaniers aux frontières internes et maritimes seront en tout cas supprimés dans ces 9 pays. Idem aux aéroports à partir de mars 2008.

Tant qu’on y est, puisqu’on veut créer une Europe intégrée sans frontières intérieures, il serait pertinent de faire le ménage dans certains points frontaliers. Comme souvent, je décernerai une palme d’or à la France pour son minutieux travail de conservation de ses postes frontière. Car faire payer des impôts pour maintenir des cahutes en décrépitude, c’est classe!

Au rang des anormalités / énormités, je citerai par exemple l’absurde rétrecissement de l’autoroute à la frontière franco-belge dans une espèce de no man’s land. Plus près de chez moi, j’ai envie de mentionner l’insipide ancien poste-douane de Strasbourg toujours en place quand bien même les douaniers de Kehl ont démonté leurs baraquements depuis déjà plusieurs années! Mais ma préférence revient au poste frontière entre Sarrebruck et Forbach. Car rouler à 130 km/h sur une autoroute, puis freiner brutalement pour raser à 10 km/h une mini-douane poubelle, puis réaccélerer, ça ne sert à rien!

Pourvu que ça dure!

Une réflexion au sujet de « Schengen III »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *