Hasta la Vista Linux!

Tout ça pour ça! 5 ans qu’on nous bassine avec la pseudo-révolution de Windows Vista! 5 ans pour recruter plus de programmeurs copieurs-colleurs pour plagier de l’existant et recruter Flavie Flament pour un spot affligeant!

Dans ce contexte, quelle n’a pas été ma joie en entendant parler d’un nouveau coup de gueule de la Commission européenne contre Microsoft. Sur le coup, j’ai pensé que Bruxelles allait peut-être enfin défendre l’innovation et pas la pâle copie rebrandée. Apparemment, la critique reste malheureusement la même qu’il y a un an. Windows fait de la vente forcée en livrant son OS avec un logiciel multimédia, un navigateur, etc… Comme Apple… Et à juste titre! (cf. article Microsoft vs Bruxelles…) Sauf que Microsoft a (ou recherche) une position ultradominante dans toutes les applications. Sauf que Microsoft n’a pas assimilé un principe fondamental: la liberté de choisir ses applications et de pouvoir supprimer celles dont on ne veut pas!

Avec Vista Microsoft pousse le bouchon encore plus loin en visant plusieurs objectifs à demi-mot, notamment:

  • tuer le format pdf au profit de son propre format
  • tuer les actuels standards du web (que IE ne respecte toujours pas totalement) pour imposer les siens
  • tuer tout format bureautique interopérable
  • intégrer des solutions antivirus pour rendre toute autre solution inutile

Finalement, je me demande presque ce qui est le pire: le plagiat sans citer ses sources ou cette propension à vouloir tuer la concurrence pour ne plus rien faire ensuite? (cf. Internet Explorer vs Netscape)
J’espérais il y a un an, je continue à espérer que la Commission européenne cesse de prononcer des sanctions aussi grotesques que l’interdiction de vendre un OS avec logiciel multimédia ou navigateur. Même si ceux-ci sont de qualité moyenne.

A l’opposé, la Commission a agi plus raisonnablement en publiant, il y a quelques semaines, un plaidoyer pour l’open source. Extrait: «Dans presque tous les cas de figure, la migration vers l’open source permet de réaliser des économies à long terme en ce qui concerne le coût total de possession». Un constat qui tranche avec les prédictions négatives du plagieur de Redmond qui déconseillait toute alternative à ses produits. Ce qui n’a pas empêché la ville de Munich de passer chez Linux et de donner quelques sueurs froides à Microsoft. Mais le géant risquerait bien de trembler si Bruxelles annonçait sa transition vers les logiciels libres…

Malheureusement, la Commission vient de clarifier sa position sur l’open source de manière moins tranchée: «La Commission a pour politique d’encourager la concurrence, l’interopérabilité, les standards et l’indépendance des fournisseurs (…). Nous ne sommes pas contre, mais ne favorisons pas un côté plutôt qu’un autre. Nous ne portons pas de jugement sur ce que les auteurs du rapport ont conclu, ni sur ce que d’autres gens disent.»

Encourager la concurrence? En dépecant les systèmes Microsoft de toute façon placés dans 95% des ordinateurs? Bonne chance! Microsoft continuera encore longtemps à faire du copier-coller. L’UE restera braquée sur la punition plus que la prime à l’innovation européenne. Dommage!

Pour finir, une petite vidéo qui mettra tout le monde d’accord. Et comme le disait Karl Zéro: « méfiez-vous des contrefaçons! »

[youtube]nUVjo48O5s4[/youtube]

Une réflexion au sujet de « Hasta la Vista Linux! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *